Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

H O L L A N D © I S E. «r

II eft d'autant plus nécesfaire d'obferver cette manière d'écrire, que fouvent il y a une grande différence dans les mots qui s'écrivent avec un e ou avec deux ee, comme je vais le prou« ver par les Exemples fuivans

Daar gebreeken of ontbreeken II ne lui manque point de dé-

aan hem geene gebréken. fauts.

t' Is noodeloos te beveelen als // eft inutile ifordonner, quand

men de bevélen niet waar- on riobferve point les ordon-

neemt. nances.

De fteenen, die op de wégen Les pierres qui font fur les che-

liggen , weegen zwaar. miris ,font d'un grand poids.

Ik beken, dat die beeken zui J'avoua, que ces ruisfeaux ont

ver water hebben. de l'eau pure.

Het fiegte weeder komt ge- Le mauvais tems, revient con-

duurig wéder. tintiellement.

In zéven dagen moet gij dat Dans fept jours vous devez cri-

meel zeeven. bier cette farine.

De geenen die bédelen, moet // faut donner d ceux qui de*

men bedoelen. mandent 1'aumone.

Hij begint zig te béteren en is II commence d fe corriger &

befig om mijn fchip te be- ioccupe maintenant d gou-

teeren. dronner mon vaisfeau.

't Is béter zig te bekeeren, dan II vant mieux fa convertir que

geduurig te békeren. de boire continuellemer.t.

11 y a beaucoup de mots dans lefquels les deux ee doiveat fe marquer d'accens, pour (ignifier par la une unité.

Exemples.

één. #«.

aanéén. Hé enfemble.

vanéén. féparé.

metéén. en même tems.

alléénlijk. feulement.

agteréén. confécucivement.

éénén flap. un feul pas.

iederéén. cbacun, tont le monde.

▼eréénigen. unir.

onéénigheid. difcorde.

éénsgezind. unanime.

éénsluidende. fynonime.

B 3 Un

Sluiten