Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i35 Tableau gradvez

qu'il fait aufli grand jour dans le fond de la mer que fur terre : ce qu'ils craignent le plus eft la rencontre de quelques requins ou autres poilfons voraces. Ces huitres tirées de la mer font expofées au foleil: a 1'inftant qu'elles s'ouvrent on en détache les perles. On va aufli a la pêche des perles dans le golphe du Mexique, fur les cötes de la Méditerranée , de 1'Océan, en Ecofle Sc aillcurs ; mais ces perles occidentales font moins eftimées. La nacre de perles entroit autrefois dans le fard des dames. On en fait aujourd'hui des manches de couteaux , de navettes, des tabatieres 8c autres jolis petits bijoux fort précieux. Les lapidaires appellat^ nacre de perles des excrefcences en forme dans 1'intérieur des nacres; ils ont 1'adreffe de les fcier , de les joindre enfemble 8c de les mettre en oeuvre.

Ce nacre de perles eft le réfultat de ces concrétions pierreufes, concentriques, calcaires, diffolubles aux acides , 8c d'une faveur terreufe, comme on en trouve dans le corps même des huitres, voila pourquoi quelques naturaliftes ont regardé ces fubftances comme une efpece de befoart. Les perles occidentales, comme on vient de le dire , font les moins eftimées: les plus belles font orientales. Les unes 8c les autres font naturellement blanches lorfque les huitres ne font point attaquées de maladies. Celles qui font jaunatres doivent leur couleur, foit a la maladie de 1'hutre , foit au terrein vafeux , foit enfin au féjour dis huitres en tas fur la cöte. On nomme perles haroques, celles d'une forme irréguliere , telles que la plupart

Sluiten