is toegevoegd aan uw favorieten.

Révolutions des Provinces-Unies sous l'étendard des divers stadhouders

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

■■Moderne- s.- *«5

demande le cömmandement de la Haye , 8c invite les provinces ainfi que les régens , a concourir avec lui au rétabliflement de 1'union, de la concorde 8c de la profpérité dans la république. Ce prince fe hata d'arriver a Amersfoort le 9 du mois de Juin 1787 , pour infpetter les troupes qui y étoient campées 8c fiégea aux États.

Le Confeil d'État propofa aux États - Généraux un plan de conciliation ; les préliminaires furent, que la province de Hollande retireroit fa proteétion a la ville d'Utrecht, 8c rappelleroit toutes les troupes qu'elle avoit déja fait pafler fur fon territoire, que la Gueldre Sc les états d'Utrecht, retireroient buit jours après leurs troupes 8c les feroient rentrer en Gueldres, que la Hollande ordonneroit auffi aux auxiliaires de quitter Utrecht, 8c que les ÉtatsGénéraux feroient médiateurs 8c garans de 1'accomodement: cette propofition fut prife , ad referendum par toutes les provinces. Les troupes malintentionnées qui formoient le cordon de la province de Hollande , leverent prefque toutes 1'étendard de la rebéllion. Lesrégimens qui étoient dans des villes ou forts fur la frontiere , déclarerent ne vouloir obéir qu'aux États - Généraux , & refpecterent hautement les ordres des états de Hollande. Plulieurs officiers démis, caffés 8c déja remplacés par d'autres nommés par les états de Hollande , revinrent a leurs régimens , depuis la publication 1 du manifefle du Stadhouder, 8c reprirent leur rang, 8c leur fervice, en chaffant ceux qui avoient été nommés a leur place. Les officiers des gardes HolJandoifes ayant été fommés par ordre des états de