is toegevoegd aan uw favorieten.

Idylles et poëmes champêtres.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

*«* L E T E MP I E

Ou la fimplicité de la fceur d'ApolIon ;

Le iburis de Vénus , ou le charme des Graces.

La pudeur dans fon air , varioit tour-a-tour, Et fembloit fe jouer de ce peuple folatre : Ici, 1'ceil s'arrêtoit fur deux globes d'albatre , Et plus loin , fur un pied faconné par Tamour.

Mais les Dieux immortels ravis de ma Thémire , En voyant leur ouvrage , aiment h lui fourire ; Vénus avec plaifir contemple fes appas ; C'eft 1'uuique beauté dans le célefte empire , Que d'un jaloux dépit les Dieux ne raillent pas.

Comme parmi les fleurs qui fe cachent dans 1'herbe La rofe avec éclat leve fon front fuperbe, On vit fur tant d'attraits mon amante régner. Ses rivales a peine eurent le temps de 1'être : Leur foule étoit vaincue , avant de la connoitre : » Graces , dit la Déefle , allez la couronner ; » De mille objets charmans que le Cirque raflemble , » Voila , dans fa beauté , le feul qui vout reflemble