Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Sur les ceuvres de Dieu. 37

ONZIEME MAI. Travaux infatigahles da abeilles.

Un des avantages du printems, c'eft qu'il nous fournit Poccafion d'obferver Pinduitrie & les travaux des abeilles. Et certainement 1'afpecT: d'une ruche, eft un des plus beaux fpectacles qu'un amateur de la nature puiffe jamais avoir. ii y regne une certaine grandeur qui étonne; on ne fe laffe point de con-, templer ce laboratoire oü des milliers d'ouvrieres s'occupent de diverfes manieres. On palfe de furprife en furprife en voyant Pordre & la régularité de leurs travaux, & fur-tout ces magafins fi abondamment fournis de tout ce qui eft nécelfaire pour la fubfiftance de la fociété pendant 1'hiver. Mais ce qui mérite plus encore que tout le refte notre attention, c'eft 1'aifiduité infatigable & le travail non-interrompu de cette petite république.

Les abeilles nous donnent un exemple de diligence & d'activité , qui non feulement n'eft pas commun, mais qui n'a peut-être point fon femblable.

Elles fe montrent dès que 1'hiver eft pafle, lors même qu'on pourroit encore craindreque le froid ne leur nuife, & que leurs membres délicats ne foient engourdis. Quand les tucs des fleurs, qui commencenta s'épanouir , n'ontpas encore requ des rayons du foleil une coclion fuffifante, pourfournir du miel en abondance, les abeilles ne laiffent pas d'en amafler quelque peu pour leur fubfiftance. Mais leurs

C 3

Sluiten