Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

3* Journal Politiqut

fieurs villes avoient confervé le droit de choifir ceux qui dcvoient les gouvernér ïes juger ou les aider de leurs confeils' Sous I'empire despotique de Charlemagne , le peuple des Pays Bas gardoit encore qudque influence dans ce qui concernoit' le gouvernement particulier des villes; pourquoi donc aujourd'hui' vovons nous une faérion Ariftocratique vouloir priver des Citoyens d'un Ktat libre, du droit de prononcer fur le choix des perfónnes ebargées du dépot précieux de la Liberté? pnirquoi des Ambitieux veulent ils fe montrer plus injuftes que ne ie furent les Francs & les autres conquerans barbares de ce Pays , & qui pouvoient Ie glaive a la main couper jusqu'a la racine les privileges de la Nation vaincue.. Nous le répéterons encore ici ; depuis que la République ett reconnue indépendante la Souveraineté réfiJe dans le PeuP'e, & ceux qui gouverncnt FEtat, ne font que fes Rep-éléntaus. On ne croira prs, fans doute , que nous confondions la Populace avec le Peuple, & que nous voulions infinuer que la République des Provinces Units doive être la proie

d'u.

Sluiten