Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

a'38- Journal Pöïitiqne

pagnes par les Nobles, & prétendoientne" rlépendre que dé 1'Empire. Auffi long»" tems que Guillaume V conferva fa raifon , i il- fut trop occnpé de rétablir le repos dans ' la Hollande, pour penfer a troubler celui de la Frife, & Albert étoit trop pacifique pour former ce projet , fi les Frifons di- vifés entre eux ne lui euffent fourni 1'occafion de les attaquer. Un Gentilbomme dont les biens étoient fitués dans la Frife ' & dans le Pays de Groningue, ayant fuccotnbé dans une difpute avec d'aütresNo-" bles, vint en 1381 implorerl'affiftance d'Albert, & le reconnut*-pour fon Seigneur Suzerain.- L'ardeur de fe venger lui fir trahir 1'intérêt de fa Patrie , & découvrir' la mésintelligence qui la troubloit; mais Albert différa d'y porter la guerre jufqu'en 1395. II prit alors pour prétexte de foninvafion la mort de fon üncle Guillaume IV, qui n'étoit pas" encore vengée, mais la vérhable raifon étoit de réduire fóus fa puiffance la Frife, fur laquelle il croyoit • avoir un droit légitime. II lui falloit un 1 Chef capable de commander les forces qu'il; rïlfembloit, & ne penfant pas en poüvoir ' treuver un plus habile que le Comte d'Of-"

tërvant,>

Sluiten