Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ilS Lc Nouveau

pourroit retirer du vaiffeau échoué , & hty les appliquer, comme lui appartenant légt-| timemeot, a tel ufage qu'il lui conviendroit.:|

Jean. Les deux tiers !

Le Pere. Oui; un tiers pour fes foins &: fes peines, & 1'autre, a titre d'unique &: légitime fouverain de Pifle, prés de laquelle: le vaiffeau avoit fait naufrage.

Didier. Mais qui Pavoit invefti de lai fouveraineté de cette ifle ?

Le Pere. La faine raifon. Une terre 2 comme toute autre chofe, qui n'a point de: maitre, appartient naturellement a celui qui le premier s'en met en poffeffion; & c'étoit ici précifément le cas.

Lorfque Robinfon fut un peu revenu dei 1'excès de joie oü-Pavoit jeté la vue d'un navire Européen, fon premier vceu fut qu'il ne fe trouvat pas endommagé, & qu'il püt être remis a flot. En ce cas, il étoit tout réfolu de s'y embarquer avec Vendredi, &i de faire voile , linon pour 1'Ëurope , dn moins pour quelque colonie Européenne en Amérique, malgré le danger de s'expofer effi pleine mer fur un vaiffeau, fans équipage, & fans avoir les connoiffances qu'exige la: navigation. II fit le tour du navire avec foni radeau ,. & fbnda le fond de la mer aux environs ; mais il eut le chagrin de s'affureri qu'il falloit renoncer a 1'efpérance de revoir i jamais le vaiffeau a flot.

La tempête Pavoit jeté entre deux ro-h chers, oü il étoit tellement engagé, qu'il n'yf avoit, aucune poflibilité de le faire avancerè

Sluiten