is toegevoegd aan uw favorieten.

Abrégé d'histoire naturelle pour l'instruction de la jeunesse.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

gkg t>ü regne animal.

perfuader qu'il n'y eft plus, & cependant U m néo-lio-e pas de chercher quelque iflue pour leur échapper réellement s'il eftpoffible. S'il voit enfin que rien ne lui réuffit, & qu'il n'a d'autre parti a choifir que de mourir de faim dans fon' trou, ou de fortirri tout rifque & pénf, il fort & fe défend jüfqu'au deraier foupir, fans fe plaindre ni jeter le moindre cri; s'il fait entendre quelquefois le cri de la douleur , ce n'elt que lorfqu'il recoit un coup de feu qui lui cane quelque membre. .

Le renard peut vivre une vingtawe d annecs, & ne s'apprivoife pas aifémènt. Si on le tue pendant 1'liiver,- la fourrure en elt trés bonne;,-. & fa queue même s'emploie a plufieurs ufages; on la met dans-les manchons, on la paffe autour du cou. Mais en été, le poil tombe en peu de temps , & c'eft ce qui fait que cêspeaux fe portent au chapelier. Les renards noirs de la Norveo-e, de la Laponie & de la Sibérie ,- donnent Pune des fourrures les plus finesék les plus précieufes; le poil en elt lTiin qu'il n'elt hxé dans aucun fens, & tombe toujours en bas de quelque cóté que l'on fufpende la peau.- 11 y a de ces fourrures qui fe vendent jüfqu a mille écus la piece.

Les j. A. Mais vousavez oublie de nous dire «ommtnt le renard prend les écréviifes.-

Le b: A. Vraiment l'on ferc-t un gros livre; du détail de toutes les-rufes de maitre renard;. mais il faut encore vous en raconter une cou*pie. Commencoiis par la maniere dont il fe clcbarraffe des puces tout d'un coup, fans avoir befoin de les chercher ni avec le mufeau m avec fes pattes. Dans tout ce que fait le renard, ©a démêk des traits d'une iateiligence qui vrai*