is toegevoegd aan uw favorieten.

Observations sur le commerce de la mer Noire, et des pays qui la bordent

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

MER N O I R E. $f

dans les repréfentations que l'on pourrait faire a eet égard. Si cela ne réufliflaic point, on pourrait trouver des Turcs puiffans, qui moyennant un petit bénéfi. ce prêteraient leur nom au débarquement & a 1'embarquement: mais avant que de tenter cette opération, il ferait néeelTaire d'examiner préalablement fi l'on trouverait de 1'avantage a le faire pafler avee bénéfice en France. Le fait éclairci, les moyens ne manqueraient pas de 1'y faire parvenir.

Beurre de RuJJïe.

II en vient de Ruflie en Crimée 30 a 40,000 ocques, lequel efl: inférieur a la Mantegue de la Prefqu'ifle: il fe vend a plus bas prix de 9 a 10 paras, fans être purifié ; & en troc de n a 12 paras 1 ocque.

Cuirs Salês & Secs.

Les Cofaques apportaient quelquefois en Crimée des cuirs falés, plus beaux que ceux du pays: on apporte aufli de 1'intérieur de la Ruflie des cuirs fecs & draE