Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

JEn général il faudroit, en jugeant, féparer les hommes des a&ions. Celles - ci doivent toujours être jugées avec rigueur; ceux-la fouvent avec indulgence. II y a une grande différence entre mal-faire & être blamabk d'avoïr mal-fait.

Moins la vérité d'un principe a été généralement reconnue, dans le temps dans lequel on a agi, moins on dok être condamné dV

voir méconnu ce principe en agiffant.

Les hommes n'agiffent pas d'après la réalité des chofes : ils ne peuvent agir, que d'après les impreflions que ces chofes font fur leur efprit. Ce n'eft pas la conviaion des autres, c'eft la nötre, qui nous guide,

U Comtc de Windisch-Gratz.

Sluiten