Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 35)

Soph. Oui.

Phil Et comme des confirmations nécessaires a toute difpenfation de la vérité?

Soph. C'eft la mon idee.

Phil. — Voudriez-vous donc me faire le plaifir de repondre a quelques queftions fort fimples, que je vais vous propofer? Pourquoi tous ceux qui ont éte' témoins des miracles du Seigneur, n'en ont ils pas été également convaincus ? Auffi par ceux que Moise opéra devant les Israëlites ? Pourquoi , le Seigneur, reproche-t-i! aux Juifs de tant infifter fur ce témoignage fur-nauirel, comme dans" ces paiTages oü il dit: La nation méchante (f aduttére recherche un figne. Matth, XII. 39. Et encore. Si vous ne voyez des ftgnes Ö" des miracles, vous ne

croyez point,Jean IV. 48. Pourquoi a-t-il

été permis aux magiciens d'Egypte d'imiter les miracles opérés par MorsE & Aaron? Pourquoi des Faux Chrtsts & des Faux Prophètes? Matth. XXIV. Le Dragon? Apoc.

XIII. ■ La Bete? Cbap. XVI. & l'An-

téchrist? Pourquoi font ils décrits comme fe montrant avec des fignes & des miracles de

menfonge. 2 Thesf. II. 9? . Pourquoi eft-il

écrit Luc. XVT. 31. S'ils n'icoutent pas Moïfe

les Prophètes, ils ne Jeront pas non plus perfuadés, quand même quelqu'un des morts refufcitéroit? Pourquoi Jean-Bapiifte n'a-t-il point fait de miracles, lui qui cependant étoit un fidéle,.témoin de la vérité? Et enfin, pourquoi Dieu n'opére-t-il pas encore des miracles pour la converfion des Juifs, des Turcs, des Infidè'es & des Payens? Je vous prie cependant de ne pas vous méprendre fur ce que je veux dire, en fup~" pofant que par ces demandes, je prétende invaB tf

Sluiten