Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 35* )

Ie coup d'teil le plus magnifique qu'il foit poflible d'imaginer. Vis a vis du lieu même oü je me trouvois placé, fe préfentoit une ouverture fpacieufe entre les montagnes , qui me procura la vue de la jnajeure partie du Canton de Scbwitz; cette province étoit expolée a mes regards comme un théatre. Les deux montagnes qui appuyenr le paflage ouvroient la fcène. Je voyois enfuite le bourg de Brunnen avec fon port rempli d'une nombreufe quantité de barques; derrière le bourg paroiflbient des champs fertiles , une rivière qui ferpente dans la plaine, nombre de maifons de campagne disperfées & entourées des plus beaux arbres: plus bas, le bourg de Scbwitz, & les maifons de campagne , les églifes & couvents des environs ; enfin dans le lointain les deux puifians fommets de la montagne a laquelle on a donné a caufe de fa forme Ie nom de la Fourcbs; celle-ci & plufieurs mon« tagnes voifines de moindre grandeur, compofoient Je fond du tableau. Je ne fais quindiquer rapidement les objets principaux: il feroit impoflible de rendre Ia variété infinie des détails, la beauté & la richeffè du terrain, & le coup d'ceil enchanteut' de 1'enfemble. Le foleil couchant & un ciel férein contribuoient encore a répandre fur cet admirablepayfage le coloris le plus avantageux. On trouve une eltampe du même tableau dans la Topograpbie de la Suijje par Merian a la page 38,

mais

Sluiten