Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C O M E D I E. 35

Allez, gardez votre folie ,

j'ai de plus folides plaifirs.

Allez aux pieds de vos maïtresfes

Soupirer, gémir , & p'.eurer.

Allez de leurs fausfes caresfes

Vous repaitre & vous enivrer ,

Dites leur bien: (avec lefausfet.) „ Je vous adore.

., Quoi! rien ne fléchit vos rigueurs?

„ Cruelle en vain je vous implore ,

„ J'en mourrai. c'en est fait, je meurs.

Ah ! les fots , les dupes, les bêtes 1

Des appas qui tournent vos têtes

Bientot 1 éclat fe ternira,.

Et la perfide , la traitresfe ,

Profitant de votre feiblesfe,

Vous trompera, vous pillera-

Ah! loin de moi votre chimère t

Mon argent fuffit a mes voeux» 'Et mille fois je le préfére

Au faux brillant de deux beaux yeux.

S C E N E E IV.

ANSELME, un VALET. A n s e L M e , voyant le valet qui entre,

M ais, que me vent eet homme-la?

l e Valet. Parbleu! on a bien de la peine k pénétrer jus-qu'ici? OU est le maltre de la maiibn?

AnsKLMEi prenant garde aufac d'ar~ gent qu'il a fous k bras. C'est moi. Que lui voulez- vous. Qui êtes vous? Parlez.

E ft

Sluiten