is toegevoegd aan uw favorieten.

Sermons sur divers textes de l'Ecriture Sainte.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Nouveau Teftament. ' 87

& qui eft incompatible avec 1'autorité qu'on attribue aux Anges. Perfonne n'ignore,que Dieu lui-même s'étoit déclaré le Monarque & le Chef Souverain des Israëlites. C'eft cette auguftequalité,avec les privileges qui y font attachés, qui font attribués a Dieu en divers endroits de 1'Ecriture. Dela 1'indignation qu'il témoigna.lorsque les israëlites demanderent un Roi, & ce qui lui fit dire a Samuel, Ce n'eft pas toi, mais c'eft moi, qu'ils ont rejetté. Dieu étoit le Roi politique de ce peuple, puifqu'il lui donna toutes les loix néceffaires pour la confervation & le bon ordre de la Société Civile , & que c'étoit eri fon nom que s'adminiftroit la Juftice, & que fe régloit la Police. 11 étoit encore le Chef Jüprême, qui conduifoit les armées d'lsraël. 11 marcha toujours a leur tête & combattit en leur faveur. II joignit a ces titres celui de Roi célefte ou de Dieu,fe réfervant a lui feul tous les honneurs duCulte. Auffi ce peuple fe gouvernoit-il par les loix, données par fon Souverain, qui expliquoit fa volonté par des voies extraordinaires,dans les cas douteux. Les Juges,les Sacrificateurs, le grand Pontife, étoient établis par fon choix & en fon nom. Lorsqu'après la mort de Jofué, & des Anciens fes contemporains Israël eut befoin de Libérateurs, ce fut Dieu lui-même, qui leur fufcita ces hommes fages & courageuK, connus fous le nom de juges. Nous F 4.

1 Sam. VIII. 7.