Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

k 7 m

difpofitions vraiment réligieufes, dont ce facnfice ëtoit accompagné: tandis que 1'oblation que lui préfenta Caïn ne ïuifütpoint agréable, paree qu'elle étoit deftïtuéé de cette Foi, de cette confiance, de cette attente d'une rémuuération, qui accompagneren t Ie facrifice d'Abel; & que détruifoient néceflairement les fentirnens d'envïe & de haine, que Caïn nouriflbit au fond de fon coeir. Ce fut donc par ta Foi qu'Abel obtint un tèmoignage qui prouvoit indubitablcment qu'il étoit jufle; ou du nombre de ceux qui cherchent dans la Bienveuillance de leur Dieu leur premiere béatitude. Or conune Dieu lui même lui rendit ce tèmoignage en faiiant connoitrc par quelque figne extraordinaire qu'il acceptoit fon Offrandc ; & comme d'un autre cöté la Foi d'Abel lui fut une fubftftance & une dimonftration de ce Jalaire de JitfAce qu'il attendoit, & qu'il ne recut point durant fa vie, il en réfulte qu'il obtint I ce falaire après fon trépas, enforte que malgré fa fin tragique & prematurée il nous parle enco■■ re par fa Foi. Elle doit nous convaincre cette Foi qu'il y a après cette vie pour tous les Fidè:les, pour ceux-la même dont le fort felon Ie ; monde aura été le plus malheureux, des biens i infiniment plus précieux que ne le font toutes les Félicicés temporelies: biens, par lesquels Dieu

cou-

Sluiten