is toegevoegd aan uw favorieten.

Sermons sur divers textes de l'Ecriture Sainte.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Hebr. xi. 17, 19.

Roip. IV. 17. 19-21,

ti6 SERMON V. LaToi

C'est - la Pidëe, que St. Paul veut, que nous nous fallïons de la délivrance de ce fils chéri, quand il dit Hebr. XI. Par la foi Abraham ojjrit Ifaac .... aiant ejlimé, que Dieu le pouvoit même rejfujciter des morts; donc auffi il le recouvra par une jorte de rèfurreilion. 11 eft vrai, que de ctlebres Interpretes donnent un autre fens a ces paroles. Ils prétendent, qu'elles ne regardent point la maniere, dont Ifaac fut iauvé de la mort; mais qu'il eft qucftion du mirvicle de fa nailfance, dans un tems, oü Abraham & Sara, parvenus a une grande vieillefle, ne pouvoient felon le cours de la nature fe promettre desenfans. On fon de cette explication fur ce que St. Paul dit Rom. IV. Abraham crut a Dieu, qui reffujsite les morts, & qui appelle les chofes, qui ne font point, comme fi elles étoient. N'étant point foible en la foi, il ne confidêra point, qu'ètant dgè de cent ans, fon corps étoit déja amorti, 8? que la vcrtu de concevoir étoit éteinte en Sara. II ne fit point de doute Jur la promeffe de Dieu, £f il n'eüt point de défiance, mais il fut fortifiê par la foi, donnant gloire a Dieu, fe? Jachant certainement, que celui, qui le lui avoit promis , étoit puiffant pour Vaccomplir. En conféquence de ce palfage , les Théologiens, dont nous rapportons les idéés, veulent, qu'on traduife dans le palfage