is toegevoegd aan uw favorieten.

Sermons sur divers textes de l'Ecriture Sainte.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

IL

L.-i ir. ió. vcté du tems.

I

Jean XXI. 12.

210 SERMON IX. Devoirs Sun Pafteur

bonheur defquels ils fe font ensagé's de travailler? ö II. Un fecond motif, qui portoit St. • Pierre a rêveiller les Fideles par fes avertisfemens, étoit le peu de tems, quil avoit a vivre, ^ qu'il croit devoir confacrer a leur utilité: fachant, que dans peu je dois dèloger de cette /<?/tfe,c'eft-a-dire de ce corps mortel. D'une part, la Vieilleffe, a laquelle il étoit parvenu, ne lui permettoit pas de comptcr ^fur une longue vie. Quoiqu'on ignore 1'age précis de notre Apötre, il efl certain qu'il devoit être vieux, puifqu'il recut la couronne du martyre fan 67 ou 68 de Jefus - Chrift, & qu'il écrivit 1'Epitre, d'oü mon texte eft tiré, peu de tems avant fa mort, ainfi qu'il paroit par ces paroles, fachant, que dans peu je dois déloger. D'autre part la violence de la perfécution, a laquelle les Chretiens étoient expofés, fefoit envifager a notre Apötre chaque jour comme celui de fa mort. II y avoit plus. II favoit avec certitude, que la fin étoit proche. le Seigneur le lui avoit révélé. Quelques Interpre tes expliquent ces paroles dans un autre fens. Ils rappellent ce que Jefus-Chrift avoit dit a St. Pierre, St. Jean XXI. En vérité, en vérité, je te dis, quand tu éfois plus jeune, tu te ceignois fi? tu allois ou tu voulois: mais quand tu feras vieux, tu ét en dras tes mains, g? un autre te ceindra & te menera ou tu ne voudras pas.