Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

SUR EUPHÉMIE. $37

7 mourir a Ia fleur de 1'age, font développées dans j ce'róle intéreflant. Croyez-vous, par exemple, I qu'on n'aimeroit pas a voir Jephté, habillée de blanc , couronnée de fleurs pour Ie facrifice,. 5 rêvant a l'ombre d'un bois folitaire, contemplant i avec une afFeclion mêlée de douleur les beautés :. de la nature, & par un retour fubit fur elle; même, s'attendriffant fur fa trifte deftinée? Ne * gofiteroit-on pas quelque plaifir a 1'entendre , s'écrier:

„ O terre! ó cieux! ó ma chere patrie! je vais I „ donc vous quitter! je vais difparaltre du I „ monde.. pour jamais!.. pour jamais! le ciel . „ ordonne un facrifice , & c'eft moi qui fuis la „ vióHme ! hélas ! fi jeune encore ! quand j» I „ compte a peine feize printems, avec des efpé1 „ rances fi riantes, faut - ii renoncer a mes comI „ pagnes, è ma familie, a moi-même, aux jours

■ „'biillants que mon age & le rang de mon pere I >, fembloient me promettre? . . Mais j'offenfe

„ Dieu par mes plaintes! il m'a donné la vie,

„ il me Ia redemande, & 1'on m'a dit que je I ,, devois la lui rendre avec une entiere foumis. v lion; c'eft lui qui nous a créés : n'eil-il pas'

,, Ie maitre de fon ouvrage ? lih bien! que je [ lui fois immolée.. me défendioit-il de laiffer

,, couler mes larmes ? ah mon pere'! ah mon

■ „Dieu!.. je vous obéirai, je marcherai a

Sluiten