Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

354 ^ ER MON fur )e deyoïr

Exod. XV. li.

falut, & a ïèdifcation de nos freres; faire tous nos efforts pour conferver, pour augmenter ces dons, dans nousmêmes, & dans fes autres: c'eft, M. F., un devoir de piété, un devoir de reconnoijfance, un devoir de juflice, un devoir de charité, un devoir d'intérêt. Reprenons.

i. Ne point éteindre VEfprit, eft en premier lieu, un devoir de piété. La piété confiftant entr'autres a rendre hommage par nos aétions, nos difcours, & nos penfées, a la Majeflè de Dieu, entant quïl eft VEtre fuprême, VEtemel magnifi'que en fainteté, digne d'être révéré fi? céléhrè par toutes fes créatures; & aux droits quïl a fur nous, comme Auteur de notre exiftence & de toutes nos facultés: nous ne faurions etre véritablement pieux, fans nous intérejfer vivement a fa gloire. Défirer que Dieu foit glorifié, c'eft-a-dire, reconnu pour fouverainement louahle, & refpecté comme tel; fouhaitér de concourir a 1'avancement de fa gloire, & y travailler autant que nous en fommes capables;

nous

Sluiten