Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Monde. ^ des Athéniens contre Miltiades, & exciter leur admiration pour lui; mais le peuple fe contenta de changer la peine de mort, prononcée contre ce grand homme, en une amende de quatre-vingtdix mille livres; le fit mettre en pïilon i & ordonna qu'il y reuit .jufqu'4 ce qu'il 1'eüt payée.

Miltiades auroit pu s'enrichir des dépouilles des Perfes ; mais il les avoit abandonnees k fes foldats, & étoit pauvre. U fembloit être au comble du malheur; mais il trouva de la confolation dans un fils qui étoit k peine forti de 1 enfance. C'étoit Cimon., celui qui ren■dit, dans la fuite , fon nom fi céleöre , par fes exploits guerriers. II s'enterma dans la prifon avec fon pere, & nen fortoit que pour aller prier les tpnores & ceux qui avoient du crédit fiir le peuple, de demander la grace de ion pere. Ses ioins & fes peines furent mutiles. II eut la douleur de le voir mounr en prifon; & les Athéniens furent afiez barbares pour refufer k Cimon le corps de fon pere, qu'il demandoit pour lui rendre les honneurs de la lepultiire. Ce pieux -enfant propofa de refter hu-meme en prifon, f, 1'on vouloit lm permettre de ie faire enlever.

A ij

Sluiten