Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

DE CH ARLES-CjUINT. 239 lui donnerent un fauf-conduit, & Charles lui écrivit en même-temps de fe rendre promptement a la diete , en hu renouvellant la promeffe de le garantir contre toute forte d'infulte & de violence (a). Luther n'hélita pas un inflant a obéir, &c partit pour Worms, fuivi du héraut qui lui avoit apporté la lettre & le faufconduit de TEmpereur. Tous les amis qu'il trouva fur fa route , allarmés par le fort de Jean Hus, qui s'étoit trouvé dans les mêmes circonftances, & que le fauf-conduit de 1'Empereur n'avoit pu défendre , n'épargnerent ni confeils, ni infrances pour 1'empêcher de fe précipiter gratuitement au milieu du péril. Mais Luther, fupérieur a toutes ces craintes, les réduifit au filence en leur difant: » Je » fuis légalement fommé de compa*> roïtre a Worms, & je m'y rendrai » au nom du Seigneur, duffé-je voir wconjurés contre moi autant de dé» mons qu'il y a de tuiles fur les » toits des maifons (£).

(a) Luther. oper. lib. 2 , p. 411„

(b) Luth. oper. 2, p. 41a.

15 20» 6 Maffe

Sluiten