Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

^ «558.

Le Duc de Guife marche contre 1'armée victorieuie.

(«) Thuan. lib, ao , p> 694,

ÏJ5 L' H I S T o r R E

carnage, furent faits prifonniers, avec de Termes leur Général, & plufieurs Officiers de diftincfion (<z).

Cette vicïoire fignalée , dont la Comte d'Egmont fut dans la fuite fi mal récompenfé par Philippe, obligea le Duc de Guife d'abandonner fes premiers projets, & de marcher en hate vers la frontiere de Picardie pour s'y oppofer aux progrès de ï'ennemi. Le défaffre que venoient d'éprouver les troupes Francoifes, donna un nouvel éclat h fa réputation, & fixa encore une fois fur lui les yeux de fes compatriotes, comme fur le feul Général dont les armes euffent toujours été vicforieufes ; fes talents, ainfi que fa fortune, les raffuroient dans le plus grand danger. Henri renforca 1'armée du Duc de Guife de détachements tirés des garnifons voifines , & elle fe trouva forte de quarante mille hommes. Celle de Ï'ennemi, après la jonc* tion du Comte d'Egmont &c du Duc de Savoye, n'étoit pas inférieure en

Sluiten