Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 27 J)

rieux de la bibliotheque, la belle charpente de la voüte, un efcalier en fpirale. En général, je fus bleffé de la nudité del'églife : je n'y v.sque des drapeaux francois, qu'on eut fom de me faire remarquer. (

C. Wren eft auffi l'auteur de la belle eglile de S. Etienne de Walbropk; c' eft, dit on , le premier modele de S. Paul; la dépenfe exceflive que fon exécution eut néceffitée , le fit abandonner

L'excérieur dece temple ne peut être vante ; mais f» diftnbution interne eft fi grande, fi noble, fon döme vitré, d'une forme fi légere, fes ailes, toutes fes parties fi bien combinées, que je n'héfnerois pas a le préférer a S, Paul, n 1'architefture ne commandoit a notre foibleffe plus d'admiration pour la grandeur d'un édifice, que pour la fageffe Scl'élégance même de fes proportions.

Somraerfet-Houfe me parut pécher contre la perfpefttve. Le batiment du fond fuit comme Pextrémité d'une longue allee; les acceffoires y paroiffent plus maffifs que le principal corps

de l°ê'is- „ , .

La facadede laBanque eft légere & de bon

goüt; les falies en font bien éclairées & d'une belle proportion.

La Bourfeeft unamas depierresfansordre. Sa cour, affez grande , offre, dans des niches, lesftatues desrois d'Angleterre; on y voit en-

Sluiten