Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

&? de VEfprit-Himain f C\a$. I. 15

de tous les Empéreurs Romains celui qui le premier bannit du tróne cette affabilité, cette fimplicité de cette modeftie fi communes a fes pré-; décefleurs, & dont les plus méchants même n'avoient pas dédaigné de fe parer. En effet c'étoit au moyen de ces qualités vraies ou feintes qu'ils s'étoient faits toujours un grand nombre de confidens & de partifans; & qu'ils pouvoient tout voir & tout connoïtre par eux-mêmes, fans être obligés de fe fier aux rapports de ceux, k qui la dignité feule donnoit le droit d'approcher du Souverain. Dioclétien, qui, féduit par 1'excmple des Rois de Perfe, voulut être adoré comme eux, n'en devint pas plus orgueilleux ni plus intraitable, que ne 1'avoient été ces anciens Capitaines de la République & ces Empéreurs , a qui la flatterie des Grecs & 1'oftentation des Afiatiques élevoient des temples pour les y faire adorer comme leurs propres Dieux. Mais Conftantin fe montra fou d'orgueii dans toute fa conduite. Regardant la magnificence & 1'éclat comme 1'attribut de la grandeur, il ne fe laifibit jamais voir que le front ceintd'un diadême: fon habit étoit refplendiffant de perles & de pierredes; fa fuite étoit nombreufe: enfin k fa cour, dans fes fêtes il étaloit tout le falie de la Repréfentation Afiatique: Conftantin voulut être grand par tout ce qui 1'entouroit.

Sluiten