Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 27 )

La Ville de Paris avoit enfin envoyé auffi fes Députés dans 1'Affemblée Nationale, desquels le Sieur de Lally Tolendal prononca un discours rempli de modération, de patriotisme,d'amour de la paix; quoiqu'au milieu de fa harangue 1'Orateur ffit arrêté par un tintamarre fi grand, qu'il ne pouvoit s'empêcher de dire: ,, Qu'on devroit renoncer a toute idéé d'une AffembléeNationale,fi 1'Affem" blée, improuvant un mot , fe permit d'étouffer " la voix par des bruits, & qu'une Affemblée fi Illus„ trene devroit pas dégénerer en fcenes bruyantes." L'Affemblée touchée par cette remarque, applaudiffoit le Sieur de Lally Tolendal: mais la NobleiTe qui avoit rejetté la Propofition tendant a réunir les trois Ordres, perfifta dans fon avis. LaChambre du Tiers Etat jugea en conféquence qu'il falloit recourir a une démarche décifive, favoir, a une nouvelle formation de 1'Affemblée des Etats Généraux. L'Abbé Sieyes, 1'un des Députés du Tiers Etat de Paris, fit enfuite la Propofition : D'inviter pour la derniere fois les Députés des deux autres Ordres, pour fe réunir aux Communes, afin qu'on puiffe de concert travailler au biende la prospérité publiqup. Cette Propofition agréée presqu'a 1'unanimité, fut par une D-putation communiquée a chacun des deux autres Ordres en particulier, & dans le même tems expofée auffi au Roi. Sa Majefté y répondit, qu'elle feroit connoitre fes intentions a PAffemblée.

Le

Sluiten