Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Introduction. 2.9

teur plus favant qu'exaft, voltige plutöt qu'il ne voyage; il femble ne chercher que les chofes qui peuvent prêter le plus a fes réflexions auffi fines que brillantes.

La Defiription hiftorique & critique de V'Italië, par V'Abbê Richard (*), offre 'plus de feffource aux Amateurs des Arts : Pauteur a vu & bien vu : prefque toutes fes critiques font juftes & lumineufes, & Pon ne peut que gagner beaucoup a lire ce Voyage : Nous ne lui connoiffons d'autre tort que celui d'avoir un peu trop vieilli.

Le Voyage d'Italie, par M. Cochin (**), c'eft a bien des égards un

(*) En fix vol. ia-li, avec quelques Cartei géographiques.

(**) En 3 vol. in-u. II y faut joindre «ne petite brochure (très-bien fake) & du même format, intitulée ; Objervatim fur l» Antiquitis. d'Hcrtulauum,

b iij

Sluiten