Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

DR AME-L YRIQ.UE. 39

que tout efpoir nous^foit ravi? Placons nous-mêmes Ie fanal qui doit guider les pas du Roi. Si 1'on a foupconné Briffac, on peut nous foupconner aufli. Mourrons-nous comme des laches qu on livre a une mort infame. Viens, ouvrons nos portes.

L u l l i e r.

Arrête. Que vas-tu faire?

DUO.

L u l l i e r. Ami. qnelle fureur t'égare? Ne fais-ta pas qu'nn peuple entier, Eft fous le glaive d'un barbare? Ami, quelle fureur t'égare ? Voudrois-tu nous facrifier?

Langlois. Mais le Roi, dont 1'impatience Attend ce moment fortuné?.... Moi, je trahirois fa vaillance! Moi, je me verrois foupconné/ Non , non faifons briller la Mme.

L u l l i e r. Non, non; fois maitre de ton Jme..

Langlois. Je völe remplir mon devoir.

L ü l l l i e R. Ta vas nous ravir tout efpoir. Ensemble. Langlois. J'entends les vceux de ma patrie; Elle me crie, Viens , venge-moi.

L u l L i e r. Entends la voix de ta patrie; Elle te crie Arrête-toi.

Langlois. Non, non; faifons briller la flame.

Lollies, Non, non; fois maitre de ton ame.

Langlois. Te vóle remplir mon devoir. J C 4 L u l-

Sluiten