Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 37 )

fed'équiié, étoit dlfe//;^on-0uÓTuresauiri

d'Angleterre , ^d^\tZSz Mais les

délicatesque celles ou uoe indo-

plaintesfoiuléesfurentaccem^

We , que come 1 adlivue de ^ & ks

francais a Londres ne put i LaCour

torts évidents ne ^\^^Lftnt fans

de Londres demandon. toujour, «

fondement * onmettogta ^ ^

titude a la tetis^aire. ^ aeS dr01t»

%£££%%^&*»****-

faires américains la Kepreiau« , é &

& le Dolphin & ^^£lT^S%s\ la priere de ^^^^itaccornpagnée, indécents , dont ce Mimide 1 a^ o y R_

fut préfentée ^desyeas g e n w e s avoitbien vonk' ^d ^om» & fé_ de faMajefté ; fur l^amp « ko fetrouveroient queftrer les ™™es amencains ^ yent€S Jans les ports du R%X 4ire artir au premier des prifes, & ordonna de les tra*■ P^rf J deg

ventP & ^^gf?*^ -uvasAnglais conue Itsüits fe A une

fentunlibre acces dans iei me. ïuftice ausfi prompte, on demaada^1U ie Londres fit au moms cefffel es^ je auxquelles le commerce, desf" condnuellement en ^XSfr^s, de cesdiftinaions,vis-a-vis du ^ura i h faveur des quelles, il y a toujou

Sluiten