Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

P R f. F A C E. XXÏX

de repos, point de^rêve; 1'étendue des manx paffes, les longues plaies non encore cicatrifées , faites a 1'humanité, 1'influence que des idéés méprifables & même méprifées ont eue & ont encore fur plnfieurs Souverains de 1'Europe; 1'efpece de joug qu'ils portent en tremblant, & qu'ils n'ofent fecouer, par une fuite de l'ancien vertige dont. le monftre a frappé la terre entiere : tout doit engager 1'Ecrivain a foutenir la maffue en 1'air, a la faire tomber a coups redoublés fur le fanatifme , qui de nos jours encore ne prend le langage du Ciel que pour tromper ou opprimer les hommes.

Mais en le peignant fous fes horribles couleurs, en montrant dans un jour éclatant combien il a éloigné l'homme de fa véritable dignité &de fes plus chers intéréts, on n'a point prétendu faire rejaillir fur le culte incorruptible que tout homme doit a 1'Être fuprême, le mépris & le dédain que la raifon attaché aux opinions dogmatiques. On ne fe confoleroit pas d'avoir porté quelqu'atteinte a la morale évangélique , a la Religion épurée faite pour parler a tous les efprits droits & k tous les cceurs fenfibles. La beauté de cette Religion déba*raffée des ombres qui défiguroient fa face majeftueufe, fera d'autant plus de progrès qu'elle fera mieux connue, & fa fimplicitê fera toujours le caractere de fa véritable grandeur. C'eft a la philofophie qu'il appartient de la reftituer dans fon origine pure & facrée. La philofophie expofera fes avantages réels; le premier eft de refpecter les caufes premières, de ne point

Sluiten