Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

TRAGÉDIE BURLESQUE. S u z o N.

Vous 1'avez fuffoqué. C'eft aimer a Ia rage.

( On entend une trompette ).

Guignolet. L'aubade eft a propros, quel diable de tapage? Paffe encor s'il pouvoit réveiller nos défunts: Qui diable amène ici ces corneurs importuns ?

SCÈNE XVII & DE RN IE RE.

Les précéd ens, UN CHARLATAN,

sa suite. S u z o n.

^) ue cberchez-vous, Monfieur ?quel fujet vouï amène ?

Le Charlatan. C'eft votre bonne étoile; en moi reconnoiffez {,e fameux Salvator , Egéfype , Tacmène. Vous apprendre mon nom, c'eft vous en dire alTiz: Des plantes je connois la vertu balfamique , Letale , déterfive , 5c fur - tout fympathique , Et j'opère en tous lieux d'e'tranges guérifons ; Tenez , Meffieurs , fans tant vous faire de raifons, Des Médecins a moi voyez la différence : Des vivans bien fou vent ces Meffieurs font des morts, C'eft a quoi peu s'en faut fe borne leur fcience , Et moi, Tacmène, moi , par mes doftes efforts,

Sluiten