Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

D R A M E,

5

JULIE.

Clémentine.',., elleestdans un défespoir!... ah', votre cosur en feroit déchiré.

BE S 01 MES,

Hélas.'

JULIE.

Son père fort de chez elle...

DESORMES.

Eb bien?

JULIE.

II lui vient d'annoncar 1'arrivée de fon époux futur.... le père du jeune homme arrivé aujourd'hui tnême.

DESORMES, (Tune voix étauffée. Oui, ce foir, je Ie fais .. .. ( ü regarde d fa montre ) il cd ftpt feures... dans une heure il fera ici... le fils n'arrivera que demain,

JULIE.

Monfieur de Sirvan a quitté Clémentine. pour aller au. devant de fon ancien ami.... les larmes defafille, fes raifons contre un hymsn qu'elle abhorre, fes prières, fon de'fospoir, n'ont pu le fléchir,. .. il n'est plus d'espéran-

Ce & VOUS VOÜa fépariis fans retour.

DESORMES, avecun profond foupir. Sans retour-

JULIE.

Je Pavois bien prévu... lorsque je rn'appercus de votre araour , ma raifon m'avertit mille fois des dangers qui vous menagoient. Etat, fortune, naisfance, tout vous difoit que vous ne pouviez prétendre a Clémentine, tout devoic Partner contre vous, tout me faifoit un devoirdetrahir votre fecret... je 1'ai gardé: ma tendresfe pour eet enfant que j'ai élevé, fes larmes. vos inilances, l'eftime que vous m'a. vez infpiréj, mon amitié pour vous... tout ma fait illufion. Vous vou; nourrisfiez d'efpeir, & j'embrasfois une chimère qui vouspromettoit le bonheur-.. (.'événement a tout détruit; il m'éclairebien tard fur ;na faute.. .je me la reprocherai toujours; vous & Clémentine devez me Ia reprocher fans cesfe: A 3

Sluiten