is toegevoegd aan uw favorieten.

Analyse sur l'ame des bêtes. Lettres philosophiques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

7"°* • Analyse

qu'il vient d'éprouver lui attaché eet ift*

connu.

L'animal preffé de faim va chercher des pro vifions: 1'homme en profite; néceffité lui fait trouver bons des mets qui lui répugneroient dans un autre tems.

L'un & 1'autre font pris & conduits a Rome. Dans les fpectacles, Ie lion que 1'on a affamé, eft laché contre Androcle pour le de'vorer. L'animal ne le fait pas ; cela n'eft pas étonnant: le bien-être lui a fait connoïtre eet homme, ainfi que le tems qu'ils ont ve'cu enfemble. Bien plus, il le carefTe, il le baife ; le fervice qu'il en a reeu, lui en fait efpérer un autre, & par ces marqués d'amitié qu'il femble lui témoigner, il le prie de fouIager fa faim.

Sur ces entrefaites, je veux que 1'on déchaïne un autre lion contre Androcle; que ce dernier foit étranglé par Ie premier, & que quelques autres encore éprouvent le même fort.

Dans ce dénoüement rien de plus naturel: 1'haleine & les mugiftemens des lions furieux qui ne connoiftent point Androcle, & qui accourent pour fe jetter fur lui, avertiftent