is toegevoegd aan uw favorieten.

Simplifications utiles, ou Recherches psychologiques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

oü dé la DiViNlTE* 435

non tendu & dans fon état naturel ne fauroit ëtre tendu que par 1'acrion d'une force étran* gère (cela doit être immaterielle, autrement pour la disperfion des parties de 1'enfemble de 1'eau (pag. 80.) il faudra a Dieu öter le corps forcant & le corps qui force ce corps v. p. 117) mais alors pourquoi cette force étrangère, c'efta-dire Dieu n'eft-il pas le moteur continuel ou le créateur continuel ? il eft Vrai que dans la dernière hypothefe il y a difficulté par rapport k 1'identité du corps anéanti dans le lieü A, & créé en B.

Pag. 88. L'objet denos dcfirs eft (89.) une pente vers 1'union parfaite (iöi.) principe attraéf if metaphyfique !

,, Content d'être Antiphile" Ariftée n'eft pas un Hercule quin'eutpas été content d'être Omphale.

Pag. 100. ,, Dans les animaux le fexe en gé* ,. néral fe mêle avec le fexe en général" !

Pag. ior. „ Loix — abfurde — monftre la „ honte & la pudeur" non intelligo.

Pag. 104. ,, De compofer — par le principe „ attracfif!"

Pag. 106. „ Dans le même individu" fi 1'A. eut ajouté au même moment on eut compris la valeur de l'argument, un fon foible n'eft pas fort au même moment; & on ne concoit pas le fon doublé pas plus que la colere doublé, Horace dit iracundior Hadria, cela fuffit.

Pag. 107. „ Du cintre" on n'a pas montré qu'il y eft arrivé pag. 108. n. il y a „ pour ainfi dire."

Pag. Ho. „ Se voit toujours également beau", car toutes les effences qui 1'environnent font des Antiphiles.

Ee 2