is toegevoegd aan uw favorieten.

Simplifications utiles, ou Recherches psychologiques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de la THEOLOGIE DOGMATIQUE. 439

mais connoit-il. pour cela 1'infinité pofitive de 1'efpace ? Je crois que non, je crois qu'il fait feulement que 1'efpace différe des chofes dont on appercoit la furface fans favoir par la s'il eft indefini ou infini, il a vu (dela le mot idée) taté la pierre , la pierre eft donc pofitivement finie, & 1'efpace infini (& ainfi en Grec <%s«s, brsipog ou V* eft sepvjrtxöv, en Latin &c.) pröpriété négative , c'eft-a-dire différente de la connue ; mais diroit 1'A. vous parlés de 1'efpacc qui eft nécelfairement fini quoi qu'en dire Clarke je parle de flnfini c'eft-a-dire de f>ieu. Je réponds, qu'il me paroit contraire a 1 expérience de fuppofer que celui qui prend une pierre en main penfe en lui même cette pierre n'a pas 1'infinité de Dieu & non pas elle refifie au crcux de ma main, 6? elle ne couvre que peu d''objets a ma vue, encore fi cette idée de 1'etre infini eft innée, comment eft-il donc poffible qu'on ait jamais mis 1'cxiftencc de Dieu en doute? enfin la montagne finie différcrat-elle moins de l'être infini que la dite pierre ? Si non, la montagne & Ia pierre feront-ellcs de meme grandeur ? v. Algcmeene Bibliotheecq &c. derde Deel n? IV. pag. 513. oü on trouve ces mots „ men weet dat de betekeniffen „ aan 't woord oneindig gehegt, dikvvils dub„ bclzinnig zijn en duister; cn dat men veel j> veiliger doet wanneer men van Gods ei„ genlchappen fprekende , dezelve volmaakt jj noemt."