Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

5i2 RÉFLEXIONS

propre aveu) pourra être 'un jour le premier qui demandera votre inftruction, & votre direcfion v. Jean 9. 41. car des prcjugés ne 1'empechent pas (*) v. a ce fujet Mosheim Hrft.

Ec-

(*") Un Mededn de mes amis me dit un jour que celui qui eft atteint de telle maladie a moins a craindre par rapport a la plus part des autres, que celui qui fe porte bien: pour prouver il placa la dernier au centre A d'un cercle a la circónférence du quel il y avoit toutes les maladies, il eft clair dit il qu'étant également eioigné de deux maladies B & C qui fe trouvent aux extremités d'un diarnetre &c. il ne faudra pas beaucoup pour lui faire perdre la place A mais quand il eft arrivé en B il eft eioigné de C de tout le diarnetre, & plus loin de prefque deux tiers des maladies qu'il n'étoit étant en A. J'emprunterai cette idée mais en placanc 1'Athée au centre d'un cercle a la circónférence du quel fe trouvent les différens fyftèmes de Théologie, pour montrer qu'étant en A il .eft moins éloigné de C que s'il étoit enB: eu tout cas dira t-il au Chretien, pourquoi fuis je pire que le Payen? v. Ephef. 2. vs. 12. a celui ci, pourquoi vous facheriés vous plas contre moi que contre le Chretien v. Mosheim Hiftoire Eccleliaft. fiecle I. part. 1. chap. 5' § 7- P- 7<5. (edit. 1776.) il accordera a 1'unitaire que l'idée du Dieu des Manichéeus qui ne comprend pas la toute puiffance eft fauffe, a ceux ci que l'idée d'un Dieu qui fait le mal révolte &c. Ainfi dira t-il, je fuis d'accord avec tous les hommes par rapport a tous les fyftèmes différens de celui feul que chaque individu croit le vrai: celui qui ne croit pas qu il y a une maifon a la plantation a Demerary qu'il a achetée, celui méme qui efpere qu'a la plantation aboutiffante a la fienne il n'y a pas de maifon ( pour étre plus libre &c. de ce cóte la) n'eft pas un deftructeur, un incendiaire autant qu'en lui eft. (Voila une de cespetites expresfions qui ne font pas du bien, pas même a l'idée qu'on peut fe former du caraótére de 1'inventeur) il faudroit furemeut un échappé des petites maifons pour qu'il s'attribuat le pouvoir ri'amieantir une chofe, de 1'exiftence de laquelle il feroit perfuadé, en la niant, & encore un plus grand fou pour nier enrain ( de fon propre aveu ) 1'exiltence de l'être ré-

Sluiten