is toegevoegd aan uw favorieten.

Sermons sur divers textes de l'Ecriture Sainte.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

50 II. Sermon, Sur i Cor. XI. vs. 29.

efprits & nos cceurs, & voila ce qu'il n'arrive que «op föüvènt a de vrais Chrétiens de néghger Comptant trop fur leur fincérité ils ne fe dénent pas affcz de la foibleife humaine ils ne mettent pas toujours un affez grand in-' tervalle entre les öccuparibia du monde & leurs commumons; ils ne s'y difpofent pas fuffifimment par la méditation & ja prière. Faut ü s étonner après cela des diftractions dont ils fe plaignent, de leur indifférence , de leur froideur a la table facrée, & du peu de fruit qu'ils retirent de leurs communions pour avancer dans la vertu & dans la piété ? Oui fans doute, M. F., leur langueur, leur fécherelfe dans une aftion fi propre a. allumer notre zèle, & a échauftèr notre' dévotion, eft pour eux un jufte " fujet de reproche, & une ofFenfe envers le Sauveur, dont ils doivent lui demander le pardon, & dans laquelle ils ne fauroient perfévérer fans expofer leur falut. S'ils profitent fi peu de ce fecours que Ie Sauveur leur offre, c'eft uniquement par leur propre négligence, & s'ils négligent ainfi ce qui peut les avancer & les forafier, il eft fort a craindre que bientot ils ne reculent, que leur piété ne s'affbibliffe de plus en plus, qu'a la fin elle ne seteigne, & qUe revenaiit a la table du Seigneur, ce ne foit pour y matiger & y boire d leur condamnation. Mais fi raalgré nos fincères efforts & nos foins les plus affidus, il nous arrivé enco-