is toegevoegd aan uw favorieten.

Sermons sur divers textes de l'Ecriture Sainte.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

II. Sermon, Sur i Cor. XI. vs. 29. 51

re de ne pas fentir k la table facrée, tout le zèle & la ferveur que nous défirerions, ne nouS en allarmonspoint M. F.,c'eft un eifet de notre infirmité & nou de notre négiigence. Ne foions pas effrayés de la dcclaration de notre texte, nous pouvons être affurés qu'elle ne nous regarde point; car nous n'avons pas un fouvtrain Sacrificateur qui mpuiffe avoir compaffion de nos infirmités ; mais nous avons celui qui a été tentè comme nous en toutes chofes, excepté le pêché. (a~) Bien loin que nos impeifeétions doivent nous éloig* ner de la table facrée, allons avec afpurancê au tróne de la grace; afin que nous obienionS mijéricorde & que nous trouvions grace peut être aidés dans nos befoins (b) Oui ne nous relachons point, & Dieu bém'ra de plus en pluS nos effprts; il nous fera aller de progrès en progrès, jusqu'a ce que nous ayant délivrés de ce corps mortel il nous faffe parvenir a la mefme de la parfaite ftature de Christ.

Mais vous M. F. qui êtes obligës de vous appliquer plus ou moins la déclaration de notre Apotre que nous venons de méditer, au nom de Dieu ne vous rendez pas cette méditatioii inutiie, ne fermez pas volontairement les yeuxa la lumière qui vient de vous être préftntéj, ne balancez pas a reconnoitre votre indignité pour régler felon cette connoiifance votre con-

(0) Hcbr. IV vs. 15. (J>) Hebr. IV vs. 16.

D 1