Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

124 V. Sermon, Sur Ecclef. VII. vs. t;

comment lorfque le pécheur, s'y abandonne üs éteignent eo lui toute fenfibilité aux charmes de Ia vertu, & toute force pour la mettre en pratique. Dans I'afpect hideux de ce cadavre, dans Pinfection qu'il exhale & 1'horreur qu'il infpire tu peux contempier, ó mon ame! ce que tu' deviendrois fi, celfant de vivre a Ia vertu, tu ' mourois dam tes fautes & daas tes ofenfes' De plus la mort, vous le favez, eft le gage du pêché: Au jour que tu mangeras de Farbre tu mourras de mort. Elle nous rappclle donc encore combien notre corruption nous rend coupables devant Dieu, quels chatimens nos péchés nous méntent de Ia part du Souverain Juge; & dans la douleur, les angoiffes cc 1'abandon qui 1'accompagnent, elle nous tracé une foible esquiffe de la privation éternelle du bonheur & des tourmens dont elle fera fuivie pour tous ceux, que ces penfées fi vraies n'auront pas fait récourir è tems, au moven de rédemption & de falut que notre Pere miféricordieux nous a fournis par fon fifc Quelqu'amères que foient donc ces penfées vous voyez combien elles nous font néceflaires, 6> combien par confé•quent elles nous doivent rendre précieufe la maifon de deuil qui nous les rappelle, & nous la faire préférer h celle de feftin. II eft vrai tant que vous ferez dans celle-ci, aucune de ces idéés fombres & triftes ne chagrineront votre efprjt. Rien ne vous y reprochera votre cor-

rup*

Sluiten