Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

VADERLANDSCHE HISTORIE. 355

ne chercher aultre chofe, que par voftre ruine, d'auancher leur gloire & prouffift particulier. Et póurtant affin que foyéz bien affeuréz, que par le pafte, auons bien voulu del'pecher deuers vous Nos tres feaulx & bien améz le fr. de Cobham gardien denoz. cincq ports & mes fr. Franchois de Walfinghara chevalier, confeillér en noftre confeil priué, & 1'vng de noz premiers fecretaires d'Eftat, tant pour vous communicquer noftre refolution touchant voï affaires & ce que nous femble neceffaire, & expediënt d'eftre faict & mis en execution, pour diuertir & rebouttef les maulx & dangiers, que voyons [a noftre grand regrec] fe ruer fur ce pays la, que pour y fairelesmeilleurs offices, qu'ilz pourront en eelt endroidt, vous priant leur vouloir donnér le credict, que feriéz a noftre propre perfonne en tout ce qu'ilz vous diront de noftre part, qui fera 1'endroict quepnerons, Mesfieurs noz bons amys & voyfins, qu'il vous ait toutiours en fa fainöe garde. Efcript a noftre maifon de Genewkh ce XII. jour de ]uyng' 1578. Voftre tres alfeurée bonne amye & vouzine.

{Jgné."}

Elisabeth. [La Superfcript ion.] ' A Meüieurs les Eftatz Generaulx des pays bas.

[plus bas.] R. le X'»' dejuillet 1578.

N°. 183.

Werdige, Edel, Erentfeste, hoochgeleerte, ende frome, gunftigë Heren ende vrienden! Watauermacl van wegen des Ertzhertogen Matthia by v. VV.

Sluiten