Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C =42 )

a décidé de quel cóté les Officiers de Mer avaient les plus juftes idéés de leurs fonétions. "

„ La Grande-Bretagne venait juftement d'éprouver un revers bieu humiliant dans le Nouveau-monde ; & un Ennemi plus puiffant la menacait de calamités bien plus grandes encore dans l'Ancien. Cecte fituation alarmante jectait tous les efprits dans 1'incertitude & la défiance. Les richeffes Nationale? arrivent. Celles de la Nation rivale ajoutent a cette malle énorme ; & dans 1'inltant le crédit pubuc fe ranime; 1'eipoir fe releve & ce peuple que 1'on regardait déJaigncufement comme déjaécrafé, reprend fes forces & reparaic avec fa valeur & fon orgueil ordinaires."

„ Au contraire les Ports de France retentiffaient de gémilTemens. Une honteufe & fatale inaétion fuccédait a une aétivité qui l'avaic illuftrée & enrichie. L'indignucion des marchands fe communiqua a la Na» tion entïcré, Les premiers momens de fuccès font des momens de déhre , ou il eft auffi facile de cacher que de juftifier les fautes. Mais 1'infortune rend Ie jugement plus fevére. La Nation obferve de plus prés ceux qui gouvei nent & leur demande hautement compte du pouvoir & de 1'autorité qu'on leur a confiés. On reproche au Miniftere de Louis XVI, d'avoir bleffé la Majefté du premier pouvoir du Globe, en défavouant, a la face de I'Univers, les fecours qu'il avait envoyés aux Américains d'une maniere clandeltine. On lui reproche d'avoir, par des intrigucs miniltérielles, ou par 1'afcendant de quelques Agens ohfeurs. engagé la nation dans une guerre défaltrcufc lorfqu'elle aurait pu s'occuper a remettre en ordre les refforts du Gouvernement, agué. rir les longues playes du dernier regne. On lui reproohe d'avoir provoqué la guerre par une politique infidieufe, d'êcre defcendue a s'envelopper de difcours indignes de la France; d'avo.r employé avec 1'An; gleterre le langage d'une audace timide qui parait défavouer & contredire les projets formés & les fen» timens du cqeur ; un langage qui ne peut qu'avilir celui qui le tjent, fans trbmper celui auquel on 1'udres-

fe;

Sluiten