Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 242 )

Tous les Peuples ont-ils droit a la liberté?

Pour jeter une nouvelle lumiere fur ce que nous avons dit dans le No, CXLIX du Politique, toucharit les vrais principes de la iberté, nous penfons qu'il convient de prouver è nos leéteurs que tous les peuples y ont également droit. Qu'on ne dife pas qu'il eft des peuples naturellement méchans, qu'ü faut néceffairement conduire avec des verges de fer, fans quoi tout fera bouleverfé. S'il eft des peuples méchans, ofons le dire: c'eft la faute du gouvernement, c'eft qu'on négligé de les ^éclairer fur leurs véritables intéréts, fur le vrai bonheur; c'eft que leurs chefs, au lieu de veiller fur eux comme de bons pafteurs, les conflent a la garde des tigies & autres anhisux féroces qui fe gorgent de leur fang. S'il eft des peupes méchan9, c'eft que les fautes, les erreurs font punies avec trop de fëvérité, tandis que la vertu refte fans récompenfe; c'eft que le? graces , les faveurs font répandues fan- discernement, far.s choix .• fans égard au mérite. Rois, PrinceSj fouverains de toutes les dénominations vfi vos fujets font méchans, fouffrez que l'on vous dife que c'eft vous ou vos ancé^res qui les ont fait tels. C'eft.la une veriré dure qu'il eft pourtant bon de vous dire. Le mal eft grand, mais il n'eft pas irréparable, Soyez h leur égard ce que vous devez étre. inftruifez - les , refpectez leurs droits, & vous opérerez une révolution rapide fur Jeurs mceurs. Perfüadez vous que tous les peuples veulent être heureux & ont le droit de fonger aux moyens de 1'être . ce qui fuppofe que tous les peupies font libres de droit, quoique fouvent efclaves de fait. II n'y a que le délire qui puiffe renon-

cer

Sluiten