Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

JrilLLET, Aout, Septb. 17 8 2. 2 3 7

II eft a craindre que cet ouvrage ne parvienne point a fa deftination; ceux pour qui il a été compofé n'en foupconneronc peut-être pas 1'exiftence, tandis qj'il leur feroit infiniment utife a tous égards. Cependant comme fur 1'important article de la Religion bien des gens font auffi bornés que le peuple, il faut espérer qu'il fera lu avec fruit par des perfonnes d'un ordre plus relevé. II eft inutile de nous expliquer ici fur les auteurs de ce Livre, dont rtoas avons eu fouvent occaiïon de parler.

Mengeldichten van Cynthia Lenige; c. a, d. Mélanges de Poëfies, par Mademoifeüe Lek i g e , Amjlerdam chez Holtrop-r gr. in 8°. de''26a pages 1782. Prix f 3-0-0 c'eft 1'Ouvrage cfune jeune perfonne, que' la mort a arrachée trop tót a fes amis, & aux Lettres. Mad'le Lenige étoit née a Maklum en Frife en r75J. Les Foëfiesque nous devons a des Editeurs connus fur notre ParnaiTe, lui affareront un nom pariai nos Femmes célèbres.

De Hervorming van den Gadsdienjt in Schotlané, c. i. d.; Hi/loire de la Réformation en Tomé UI, Part 1, q Ecos-

Sluiten