Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 37)

sauva Ia patrie dans les occasions désespérées oü les bras armés pour elle ne pouvaient plus la défendre ; les Héloïse d'ailleurs, les Graffigny, les Deshoulieres , les Sévigné, les Duchatelet, les Lambert, les Dacier et tant d'autres femmes illustres qu'il serait long d'énumérer , ont trop bien mérité des lettres pour qu'il soit permis de douter un instant que la nature vous ait donné autant et plus 'de moyens d'y réussir qu'au sexe qui semble en avoir fait son partage exclusif.

Jeunes citoyens que nous venons d'introduire dans Ie temple des muses, il nous reste un regret, c'est de ne pouvoir suivre avec vous la carrière briliante que vous y allez parcourir; c'est de ne pouvoir tous les jours applaudir a vos nouveaux progrès : la patrie nous appelle ailleurs. Croyez du moins que nos regards se repotteront souvent sur vous, et qu'il ne sera point de plus doux délassement de nos travaux que le spectacle de votre assiduité , de votre application et de vos succès. Puissions-nous dire un jour que nous aussi nous avons utilement servi la patrie dans 1'installation des professcurs de 1'école centrale du département de la Meusc-Inférieure.

Vive la République! vivent a jamais ceux qui comacrent a sa prospérité leurs veilles et leurs travaux!

Sluiten