is toegevoegd aan uw favorieten.

Mémoire historique, politique et critique [...]. Servant de réponse à l'ouvrage qui a pour titre: Observations philosophiques sur les principes adoptés par l'empereur dans les matieres ecclesiastiques

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 88 )

©n affembloit un Concile, le Pape admettoit toujours 1'opinion la plus incroyable, celle qui ötoit le plus a la raifon en faveur de Ia foi, le vaincu étoit déclaré hérétique , & obligé de le retracler, ou de fe voir enfermé ; 1'opinion de fon rival, quelle qu'elle füt, étoit déclarée Tanden dogme de 1'Eglhe , la facon de penfer orthodoxe; & 1'auteur du nouveau fyftême étoit élevé a 1'Epifcopat, on recevoit au moins une Abbaye. J'en pourrois citer un grand nombre d'exemples , mais dans 1'étroit- efpace oü je dois me renfermer, il me fuffit d*indiquer, h moins qu'en me contredifant on ne m'oblige a prouver.

A cette époque des Croifades oü les vices étoient li repandus par toute 1'Europe, les Moines fe montrerent aufli corrompus que les gens du monde : ils firent alors un trafic honteux des prieres & des abfolutions; un abus des fraudes pieufes qui paffa toutes mefures de lcandale. Depuis long-temps eet in digne moyen de fervir la vérité avoit été employé, on avoit fuppofé de faux Evangiles, de faufles Epitres de St. Paul a Séneque, &c. de faux oracles des Sybilles (i),ou 1'on pre-

( O On en voit encore une tracé dans Fancienne yrofe de la Fête des morts , car le Poète Moine dit; Dies ir<t dies Md folvet /kclum in favilid Tefie Dai'id cum Sybilld. On a fenti enfuite ce ridicule témoignage, & on a fubftitué, Crucis expandens vexillu. Mais je cite Tancienne lecon.