Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

des Eglises Cathédrales. 207 auffi oppofés. a fa doétrine. Un Anonyme eftimable expofe ces maux dans cinq lettres adreffées a un Evèque, & lui en indique le remede ; c'eft d'expulfer des Séminaires les Tournély, les Poitiers, les Collet, &c. y rappeller les anciens Théologiens, tels qu'Eftius , Contenfon, Habert, Inenin, Witalfe, Opftraet, &c. & y prépofer de bons Supérieurs. Ces moyens dépendent entiérement des Evèques. Ils font feuls les maitres de les employer. Mais les Evèques font occupés de tant d'autres affaires, qu'ils font diftraits fur cet objet important, lis s'en repofent fur les Supérieurs de leur Séminaire. Qui les engagera de porter leur attention fur la Théologie qu'on y enfeigne , & fur la maniere dont on y éleve les jeunes Clercs 'i Ce devoir regarde le. Presbytere entier de chaque Diocefe , mais principalement le Clergé des Cathédrales. On dira peut-ètre que ce Clergé eft imbu de cette doétrine. Si cela eft, c'eft un grand mal; mais il n'eft pas fans remede. Ces corps refpectables font nombreux : il y en a toujours dans le grand nombre quelquesuns qui s'occupent de l'étude de 1'Ecriture faihte & des Peres. II leur elt facile de voir combien ces Théologiens

Sluiten