Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 240 )

réfervé la Souveraineté, elle lui appartient» & que, ne pouvant 1'exercer lui-même» il a le droit de la faire exercer par qui bon lui femble; mais que s'il ne s'eft pas réfervé, ou n'a pu fe réferver ce droit, il ne fauroit lui appartenir. Or , 1'Hiftoire nous apprend que les premières Sociétes ont été formées & conftituées par des Conquérans ou par des Légifiateurs; &c prefque dans toutes, les conventions fe font trouvées & fe trouvent encore a 1'avantage des héritiers & des fucceffeurs de ces Princes. Il y auroit fur-tout de 1'abfurdité a prétendre , par exemple , que la Souveraineté du petit Etat de Liege, dont 1'origine eft récente & connue, appartient au Peuple, tandis que perfonne n'ignore que ce Peuple doit a St. Hubert, Prince, Fondateur, Eyeque de Liege & a la générofité de fes

Succeffeurs

Sluiten