Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C *5 )

ge qui s'étoit acquife, par fon génie, fon affabiïité, fon humanité & fa valeur; 1'eftime de fes égaux , l'amour & le réfpeét de tous fes inférieurs, fj) ils eurent recours a elle, & }a fupplierent d'être leur proteéïrice, & de les prendre fous fa fiuivegarde.

Cette orange, auffi généreufe qué magnanime, fut attendrie fur le fort de fes malheureux compatriotes; elle calma leur inquiétude & promit d'employer tout fon crédit auprès du prince pour tacher , s'il étoit poffible , dè faire accorder a la néceffité, ce qu'on devoit a la juffice & a ]a raifon.

Cette orange déteftoit la félonie , elle favoit qu'un prince fage, & mêml éclairc peut être trompé ; elle favoit qu'on doit réfpeéler tous les fouvcrains & ceux qui les repréfentent, encore bien qu'ils exigeaffent des chofes ia* juftes ; que tout ce que 1'on pouvoit

{ ) Guillaume de Xaflsu. p,;nce d-0nn^ B

Sluiten