is toegevoegd aan uw favorieten.

Les amusemens solitaires, ou Poësies diverses.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

SOLITAIRE S. £31

Preux Jèuiites mes confrères,

Depuis que vous êtes chaffés,

Errans, vagabonds , difperfés,

Diables & Diablotins font tous de pauvres héres.1

Que dcviendrai-je moichétif; Tapi dans mon manoir, je veux s'il eft poffible M'endormir, mais que dis je! & quel projet rifible? Le Diabie peut-il être oifa ?

f Non, non , ne perdons point courage, Bélial m'a dit aujourd'hui,

Qu'a Londres un certain Jeara, écrit, jure, fait rage ,

Qu'en un mot, je ne fuis qu'un fot au prix de lui,

Courons chercher ce camarade ,

Déja je médite un projet,

Vailiamment fecondé par ca brave f li jet,

Nous ferons plus d'une incartade,

Pantin fera le mot du guet.

Allons réveiller la difcordre, pir le Stix! il n'eft rien de te!, Mordons, de peur qu'on ne nous morde, J'en vais publier le cartel.

A ces mots le Démon vole vers Clerkenwell,

Entre dans la diltilcrie, Antique brandevinerie, Oü_ diftiloit le brandevin,,

Et-