is toegevoegd aan uw favorieten.

Idées sur le geste et l'action théatrale.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

'C4«)

Les modiflcations du corps qui dépendent de la coopération de 1'ame , & qiri fe manifeftent d'une manière plus ou moins fpontanée , ont fouvent une fignification trés - vague & trés - générale. Elles répondent aux inflexions de la voix dans le récit tranquille , avec lefquelles on ne cherche qu'a faire fortir les idéés principales de toute une férie de faits ; afin que Pattention de Pauditeur s'attaclie précifément a ce qui occupe celle de la perfbnne qui parle. Ce qui , dans ce cas, détermine Pattention , c'eft la plus grande importance de la penfée pour Pefprit qui 1'apprécie ; mais entre tous les moyens de réveiller cette attention , celui-ci eft certainement le plus lent & le plus incertain. II faut donc le foutenir par un autre dont 1'effet foit plus rapide & plus fur ; c'eft-a-dire ? par un moyen qui agiffe plus puiffamment fur les fens ; comme, par exemple , en employant une inflexion nouvelle , en élevant & renforcant la voix 7 par une prononciation plus lente & plus impofante du mot qui indique 1'idée particulièrement digne d'être remarquée. Quelque foible que foit ce